Galerie Wenge : Amira Sliman fête Label 15 Bijoux Contemporains

Pour célébrer les 15 ans de création en bijou contemporain comme l’anniversaire de sa galerie-atelier, Amira Sliman a invité d’autres créateurs à exposer à la Galerie Wenge.

Comme elle le fait souvent, elle a choisi une thématique que chaque créateur explore suivant sa sensibilité.

Sa broche « Mémories » fait appel à l’imagination comme un test de Rorschach joaillier : la belle citrine est volontairement polie mais pas taillée laissant ainsi les inclusions être porteur de formes à imaginer, elle est pâle d’une transparence presque laiteuse comme une vitre que l’on vient d’essuyer après avoir dessiné dessus en soufflant de la buée._

C’est un souvenir qui est également un futur. D’aucun pense d’ailleurs que la citrine est une pierre qui promet la chance et la richesse. Amira l’a sertie d’argent sur une plaque gravée au recto comme au verso, qui à travers la pierre donne l’impression d’un tirage photo argentique, présent aujourd’hui et souvenir d’un hier.

Autre nouvelle pièce le pin’s pour monsieur « Danse ta vie ». Il est en bois qu’Amira a réalisé d’une seule pièce dans l’olivier qui trônait au fond le jardin de son enfance. Il est un dernier hommage à son père, intemporel par son originalité, inaltérable par sa matière, car symbole de longévité et d’espérance, l’olivier est réputé éternel.

« Je serai » complète cette vision qu’Amira Sliman a du temps. Cette bague d’archer, bijou ancien et aujourd’hui inusité, doit son modernisme au choix du cristal de roche qu’elle a sélectionné pour son inclusion d’un petit rubis comme l’espérance d’un petit cœur en devenir. 

De ses 14 autres créateurs invités, j’en ai aimé beaucoup et je vous invite à suivre cette promenade dans le bijou contemporain.

Gros coup de cœur pour les créations métalliques peintes de Pawel Kaczynski dont le travail du métal défie le temps.

En matière de matériaux hors du temps, Patricia Lemaire aime travailler ceux offerts par la nature depuis la nuit des temps : l’os, les galets, les perles,…

 Agnès Dubois a préféré le mica, la pierre qui côtoie la vie et fait miroiter les couleurs.

Les créateurs suivants ont exploré le temps par le prisme de la nature.

Anne Krôl nous propose l’énigme éternelle : qui de l’oeuf ou de l’oiseau est arrivé le premier ? dans une vision poétique en argent travaillé.

Marta Fernandez Caballero, sélectionne des plantes, directement dans la nature, crée une fonte et travaille le fini métal. De ces bijoux témoins de la nature éphémère voici une bague arbuste au fini bronze.

Mimikra interprète les fleurs façon origami : le printemps en devient immortel.

Ulrike Hamm entre au cœur de la nature en s’inspirant des cellules des plantes. Son matériau de prédilection est le parchemin. Très féminin ses bijoux semblent fragiles mais sont déjà un morceau de postérité.

Bon anniversaire  www.galeriewenge.com !

Laisser un commentaire

Fermer le menu