Mes coups de cœur du Bijorhca Paris janvier 2019

Le Bijorhca Paris évolue encore cette année avec notamment une dynamique vers la joaillerie sous l’égide de Marine Devos, la nouvelle directrice.

Au-delà de la magnifique illustration de Florence Gendre, voici les coups que cœur que j’aimerai vous faire partager pour cette édition de janvier.

Jean Boggio, l’artiste joaillier-orfèvre-designer, était invité à célébrer ses 30 ans d’activités au Bijorhca Paris. Après son écrin d’or et d’argent au Palais Royal.

C’est Porte de Versailles qu’il a recréé cet écrin dans un stand à ses couleurs (le violet indigo), montrant l’ensemble de ses talents, du papier peint à ses bijoux.

Jean Boggio

J’aime particulièrement ses Jungle Vanity, ce doit être mon côté rock.

Pour ses dernières bagues, il a utilisé du verre soufflé et donc a invité le Vénitien Moulaye Niang de la Collection Muranero qui a démontré cet art verrier pendant tout le salon.

Hélène Courtaigne

Juste à côté, l’espace More Than Materials accueillait les bijoux d’Hélène Courtaigne Delalande dont j’apprécie particulièrement les bagues d’inspirations moyenâgeuses. Leurs couleurs sont tellement profondes que l’on dirait un cahier de style.

Shinju-Kobe

Le Japonais Shinju-Kobe exposait de délicates créations où le travail du métal entrait dans une symbiose précieuse avec la gamme chromatiques les perles éponymes.

Diosa

La marque d’origine indienne Diosa exposait des parures dignes de Maharadjas. En argent et pierres fine, je montre ici qu’une bague cocktail avec laquelle on peut se prendre pour Elisabeth Taylor.

Apostolos Jewel

Chez le Grec Apostolos Jewel, le travail de l’argent noirci donne une texture étonnante, une impression « volcans éteints » étonnamment cerclée d’or et parsemée de rubis ou diamants comme si des gemmes surgissaient de la terre dans un début ou une fin du monde post- tectonique des plaques.

Michael Michaud

Bucolique, l’Américain Michael Michaud, réalise à la cire perdue des fleurs, plantes et fruits hyperréalistes.

Timeless-Hors du temps

Le Français Jean-Louis Verlaine, vient de lancer la marque Timeless-Hors du Temps par laquelle il redonne vie et donc une autre dimension du temps aux éléments horlogers qu’il fixe par une résine époxy et crée ainsi bagues, boutons de manchettes, pendentifs,… tous uniques, figés dans un autre temps, le temps de donner du temps au temps.

Eclectique et international, le Bijorhca Paris reste un rendez-vous incontournable de joaillerie-bijouterie. Sa dernière innovation est le concours Bijorhca Jewellry Award ouvert aux étudiants, designers et créateurs pour lequel le salon est partenaires de la Ligue de Protection des Oiseaux, les ateliers Bermudes, 3J Création et Wacom. Permettant de valoriser le métier d’artisan joailliers, il récompense la réalisation la plus créatrice et innovante sur le thème des oiseaux de France Métropolitaine. Le vote du Public a été remporté par Li TING PENG pour sa parure Harmony. Le 3e Prix salue la bague d’index en trembleuse « Pic Mar » de Pierre-Aymeric Ledoux. Le 2e Prix récompense le collier ouvert « Amour glacé » de Héloise de Leeuw et le 1er Prix les boucles d’oreille asymétriques et earcuff « L’Eclat d’eau »de Camille Diogo.

Camille Diogo

Ce sont les ateliers Bermudes qui fabriqueront « L’Eclat d’eau », le bijou sera exposé au Bijorhca Paris de septembre où il sera vendu aux enchères. Les gains seront reversés au profit de la Ligue de Protection des Oiseaux.

Rendez-vous en septembre au Bijorhca Paris

Laisser un commentaire

Fermer le menu