Tournaire : le château de mon père

Sous leur double regards bleus je suis comme un lapin hypnotisé par des phares de voiture en pleine nuit. L’un est glacier saphir de ceylan, l’autre azur paraïba. Ajoutez que cette rencontre se fait sous l’immense coupole de fer et de ciel qu’est le Grand Palais et vous mesurez l’intensité de l’instant. Alors je baisse les yeux sur les bagues palais, pièces d’exception, spécialement créées pour le Salon Livres Rares Objets Art.

Le rêve d’Eurydice de Philippe Tournaire

A l’image de Philippe, le palais « le rêve d’Eurydice » est élancé et impressionnant, le métal blanc et doré, les formes architecturales et majestueuses, les sertis ronds et carrés, les pierres brutes, polies ou taillées, la structure byzantine avec une touche d’antique.

Les Jardins suspendus de Mathieu Tournaire

A l’image de Mathieu, ”jardins suspendus” est subtil. La géométrie, chère à l’ADN maison, se voit du dessus et compose comme souvent un ensemble parfaitement logique dans la non symétrie, puis la poésie apparaît de face dans le fouillé des détails, un graphisme plus délié, une composition plus concentrée. L’amour des pierres singulières typiques des Tournaires montre ici une nouvelle audace : le choix du stavorite brut donne parfaitement l’aspect d’une pelouse et se conjugue étrangement et parfaitement avec le bleu du saphir.

Créations Tournaire pour le salon Livres Rares Objets d’Art

Mathieu a également créé pour le Salon Livres Rares Objets Art, une grande bague “engrenage” dont tous les rouages s’articulent, source de jeu ou de concentration pour son propriétaire.  La bague est à la fois très masculine par ce sujet et délicate par l’imbrication parfaite des multiples rouages qui la composent.

La cohésion est profonde entre les deux hommes, comme dans ces masterpieces, et l’on mesure parfaitement que la succession est assurée pour cette maison joaillière, indépendante, issue de Montbrison où toutes les pièces se font en France. Le savoir faire est d’ailleurs labellisé Entreprise du Patrimoine Vivant. Cette exigence du savoir faire se mesure aussi par la qualité des nombreux partenaires de la marque choisis pour leur excellence dans leur domaine : les stylos Dupont, le coutelier Manus Lapalce, technotime… Les derniers partenariats s’enrichissent d’une nouvelle dimension : l’exception !

Les partenariats Tournaire

La bouteille de rhum Clément de millésime 1966 est devenue la plus chère du monde par la création d’un bouchon-palais “La maison Clément”.

Le partenariat avec Focal a débouché sur la création d’un casque d’exception Utopia dont une déclinaison avec Ubisoft a permis la création d’un casque Assassin’s Creed.

Le simple et usuel stylo Bic s’habille d’or par la magie Tournaire.

Cette dimension d’excellence et d’exception est une démonstration du savoir faire de la Maison mais également de la déclinaison du symbole historique des Tournaire : la trilogie, une composition symbolisant les trois étapes de l’évolution de la vie : le passé représenté par le carré, le présent matérialisé par le triangle et l’avenir par le cercle.

Une joaillerie engagée

Enfin, ces partenariats montrent l’action citoyenne de la marque qui reverse les bénéfices de ces masterpieces à diverses associations :  APIPD (Association Pour l’Information et la Prévention de la Drépanocytose), L’enfant@l’hôpital, P’tit LOUIS (Amyotrophie spinale infantile de type 1 bis),.. D’ailleurs en hommage à la cathédrale Notre Dame, la maison a ressorti la bague-palais éponyme qui avait été créé en 2011.

bague Notre Dame photo @tournaire

Pour Mathieu, ces bagues-palais sont le château de son père, dont il prend doucement et avec tant de talent le gouvernail.

Photo @tournaire

Maison Tournaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu