« A TAAABLE!! » s’exclame Agathe Saint Girons chez Elsa Vanier

Elle est mère, Elsa est mère, je suis mère et comme toutes les mères nous avons toutes appelé notre tribu de cette façon, du fond de la cuisine, en déposant le plat sur la table, en se penchant vers l’escalier, en hurlant dans le couloir, en entrouvrant leurs portes…. Cette exclamation que nous avons en commun, Agathe Saint Girons en a fait le titre de sa nouvelle exposition et les nouveaux bijoux qu’elle expose chez Elsa Vanier exprime tous ces moments (les grands, les petits, les doux, les compliqués, les câlins, les colères, les rires, les pleurs,…) que les mères vivent et qui impactent leur vie, leur carrière et leur être.

A TAAABLE !!

En regardant ces bijoux, plein de moments partagés avec mes enfants me sont remontés en mémoire. Plein de ressentis ont resurgi. Cette exposition m’a touchée, m’a parlé et je vous la partage.

L’Oeil de Moscou

Oui, les enfants sont un OEIL DE MOSCOU qui scrutent les adultes (ta robe là, elle est pas belle), copient les attitudes (à 3 ans ma fille à sa maîtresse « alors toi, comment ça va la vie ? »), relèvent le langage (t’as dit M..; c’est un gros mots) et décèlent ce qu’on veut leur cacher (c’est pas vrai que ça va, t’es toute rouge). Agathe.a sublimé ces instants dans toutes les couleurs d’humeur, pardon du titane, dans un bracelet graphique en forme d’œil.

Trou de serrure

Quand les enfants sont là, rien n’est plus secret. Cachés pour écouter « les grands », déboulant dans la chambre au moment où l’on pensait enfin avoir le temps d’un câlin, débarquant en plein milieu d’une conservation professionnelle,..le temps ne nous appartient plus comme si l’on était guettée de façon permanente à travers un TROU DE SERRURE. Que ce soit une croix ou, à un autre instant, un grand éclat de rire, Agathe propose qu’on le porte en collier, à l’envers ou à l’endroit.

A dada

Vient le moment du jeu qui récolte les gazouillis, les « encore » et les éclats de rire. Celui où on les balance dans les airs. Celui où on les fait sauter sur ses genoux. Celui où on les porte sur ses épaules comme A DADA cette incroyable parure de cornes serties de pierres que porte Agathe Saint Girons.

Tourner en bourrique

Pas la peine d’en rajouter. on a tous et toutes connu ! Bravo à cette bague TOURNER EN BOURRIQUE, en couleur, en titane, mobile et qui exprime si joliment ces moments irritants.

Sparadraps magiques

Le moment des bobos, des bisous guérisseurs, des granules d’arnica et plus tard les premières déceptions, les fâcheries d’amitiés, les premiers chagrins d’amour. Quand le boulot d’être maman est d’être douceur et réconfort. Agathe a créé cette bague SPARADRAPS MAGIQUES en bois, à l’intérieur de laquelle le point de raccommodage est en or avec un pansement d’opale.

Mes p’tites graines

« Comment Papa a mis sa p’tite graine dans maman et que ça a fait un bébé ?  » dit-il au retour d’un séjour chez ses grands parents. D’une envie d’enfant qui grandit à l’intérieur de soi, d’une idée de fusion entre 2 amoureux, un jour naît une Tribu où les membres se ressemblent un peu, une Smala où les composants rassemblent leurs différences, une famille. MES P’TITES GRAINES est un cocon de métal d’où surgit une racine de diamants.

Résistance

Tout le temps où ils n’ont pas fait leur nuit, je me disais que si les navigateurs arrivaient à tenir avec des micro-siestes, je pouvais le faire aussi. Plus récemment, quand mon garçon est venu me dire de ne pas m’inquiéter (sic) parce qu’il avait été se faire dépister après que le préservatif ait craqué, là c’est mon cœur qui a failli s’arrêter. La résistance ! Le kevlar n’est rien auprès de la résistance d’une mère ! J’adore RESISTANCE, ce bracelet de force si féminin !

Rock

L’amour que je ressens pour eux est fort comme un roc. Je me sens enchaînée à eux comme à un roc. Je suis le roc où s’accroche la famille. Dans les moment plus rock’n’roll, je ne suis plus du tout forte comme un roc mais je fais comme ci et ça passe comme couci-couça, ça se passe comme ça. Comme toutes les bagues ROCK d’Agathe.

ASG_rock_ring__il_etait_une_fois_le_bijou

Et quelquefois il faut être un roc doublé de résistance…

Mère à vie mais ravie

Je les voulais, intensément. Je les ai porté, couvé, éduqué, puni, câliné, engueulé, caressé,… Maintenant que sur 3 enfants, 2 sont déjà adultes, je continue. Qu’ils me demandent s’ils peuvent ramener des amis, comment coudre un insigne sur une Faluche ou d’écouter un exposé. Un jour ce sera de garder leur « p’tite graine ». Je suis d’accord avec Simone de Beauvoir « on ne naît pas mère, on le devient », mais quand on l’est, c’est pour la vie. Cela se porte avec fierté, avec humour, avec tendresse, comme cette collerette de douces plumes, jaune vif, qu’Elsa Vanier a aimé arborer.

Exposition « A TAAABLE !! »
7 novembre-4 décembre
Galerie Elsa Vanier
7 rue de l’Odéon 75006 Paris

Laisser un commentaire

Fermer le menu