La perle de Conch, l’ultime perle fine

On l’appelle perle de conch, perle de conque et aussi perle du lambi. Le Lambi est un mollusque gastéropodes de la famille des Strombidae, c’est-à-dire un gros escargot de mer qui peut peser jusqu’à 3 Kg. Il est en forme de spirale, avec un pavillon en forme de lèvres d’une jolie couleur rose-orangée. Vous connaissez ce coquillage, il y en a souvent dans les cabinets de curiosité.

lambi

Au XIXe la perle de conch était inconnue

En effet au XIXe, les bateaux qui rentraient vides des Caraïbes avaient la fâcheuse habitude de tanguer. Pour abaisser la ligne de flottaison afin de rentrer en Hollande, on bourrait les cales de lambis à défaut de pierres. Au port on les revendait comme objet décoratif. Bien sûr à l’époque personne n’imaginait qu’elle pouvait contenir des perles.

Cette conque a une symbolique que nous connaissons : dans la mythologie antique elle représente la corne d’abondance.

Chaumet dessin d'archive
Chaumet dessin d’archive

On trouve le lambi dans 38 pays de la Caraïbe, des Bermudes, jusqu’au Brésil, mais c’est une espèce qui se reproduit peu. Une Dame lambi doit pondre deux millions d’œufs pour qu’un seul devienne adulte car plus de cent espèces marines en font leur déjeuner ordinaire. Une fois adulte, ce sont les humains qui les mangent en salade ou en friture. Résultat, en Floride ils ont disparu.

Boucheron dessin 1890
Boucheron dessin 1890

Et c’est cette espace de Strombidae, le Lambi ou Strombus gigas qui produit des perles extraordinaires.

Tout d’abord elles sont roses. Usuellement d’une rose pâle et délicat comme un rougissement de jeune fille, je suis sûre qu’au XVIIIe on aurait appelé cette couleur « cuisse de nymphe ».

Bien sûr celles dont le rose tire vers le tyrien, plus soutenu, ont encore plus de valeur. Elles sont roses parce que le strombus gigas à l’intérieur rose et que la couleur dépend de l’emplacement où les perles se forment à l’intérieur du coquillage. Il peut aussi y avoir d’autres nuances plus saumonée ou un peu plus ocre ou carrément chocolat. C’est cette délicatesse chromatique qui fait le charme de la perle de conch.

perles de conch
perles de conch

Les flammes de la perle de conch

Ensuite elles sont « porcelainée ». Cela tient à la constitution de la coquille du Lambi dont l’architecture d’aragonite s’organise en lamelles entrecroisée ce qui permet la dissipation de l’énergie des chocs. Le coquillage est donc extrêmement solide.

Moussaieff
Moussaieff

Le carbonate de calcium CACO3 peut s’organiser de façon différente pour donner du calcite, de l’aragonite ou de la vatérite. Dans la perle il est sous la forme aragonite et ce qui est marrant c’est que cette aragonite peut aussi s’organiser avec différente structure cristalline : en brique, en lamelles, en fibre. Dans la perle nacrée que nous connaissons c’est en brique. Dans la perle de conch c’est en fibres, perpendiculaire à la surface. Le résultat c’est que cette organisation permet une réflexion de la lumière très particulière, une sorte de moirage que l’on appelle porcelainée et qui se caractérise par des effets lumineux que l’on appelle des flammes.

Pour mémoire dans l’autre perle, la nacrée, la réflexion de la lumière s’appelle un orient.

Donc ces « flammes » sont la caractéristique « lumière » de la perle de conch.

les flammes de la perle de conch

Un autre effet de la structure fibreuse de l’aragonite, c’est que la perle de conche est vraiment très dure : de 5 à 6 sur l’échelle de Mohs, alors qu’elle n’est que de 3 à 4 pour une perle nacrée. Alors la perle de conch résiste mieux aux rayures et à l’abrasion. Mais la contrepartie c’est qu’elle est tellement difficile à percer qu’il faut penser autrement le bijou. On ne peut pas enfiler une perle de conche sur une chaine par exemple car on ne peut pas la percer de part en part. On peut percer un petit bout et la planter sur un support sinon on peut créer un serti tout autour. Alors le joaillier doit être très créatif.

Chaumet dessin d'archive
Chaumet – archive – dessin

Une autre des caractéristiques de la perle de conche c’est qu’elle est très rarement ronde et encore plus rarement de grande taille.

En effet le lambi a un muscle très fort. Ce coquillage ne se déplace pas en rampant mais en faisant des sortes de petit saut avec son opercule. Alors le muscle est super entrainé. La conséquence c’est que les perle de conches sont comme aplaties tellement le muscle pèse sur leur construction, elles ont plutôt une forme ovoïde. En plus, le mollusque n’a qu’une petite ouverture et pas 2 comme pour les huitres des perles nacrées. La conséquence, c’est qu’il y a moins d’occasion pour qu’un grain rentre dans le coquillage et soit la base d’une perle, donc la création de perles intrinsèquement est rare. Par ailleurs, elles sont rarement grosses, une perle de 10-12 millimètre est exceptionnelle.

Les perles de conch exceptionnelles

Herman Marcus -MET
Herman Marcus -MET

Herman Marcus, s’est passionné pour la perle de conche et avant de créer sa maison et de réaliser sous son nom de délicats bijoux où la perle rose est reine, il a créé pour Tiffany le célèbre pendentif « une perle en cage ». En 1905, Henry Walters, le fondateur du Walters Art Museum à Baltimore, achète ce bijou monté en sautoir pour sa nièce Laura Delano. La perle de conche centrale de 23.50 carats est une des plus grandes au monde et sera finalement offerte en 1977 au the Walters Art Museum.

la perle en cage Tiffany
la perle en cage – Tiffany

Quand à la perle de conche que David Morris a monté en bague c’est une exclusivité mondiale de 44,55 carats.

David Morris perle de conch de 44,55 carats
David Morris perle de conch de 44,55 carats

Selon les spécialistes, on ne trouve qu’une perle rose sur 10 000 coquillages, et une seule de bonne qualité sur 100 000 et de bonne qualité ne veut pas dire qualité joaillière et encore moins de qualité pour la haute joaillerie. On mesure alors l’impact de cette rareté sur son coût : une perle rose peut être estimée au même niveau qu’un tableau peint par Picasso ou Van Gogh

Alors imaginez à combien on peut estimer un collier ou un bracelet avec plein de perles de conch qu’il faut apairer par la couleur, la grosseur et la forme ? Le bracelet Art déco, signé Cartier en 1920 et comportant des perles de conche et des diamants a été vendu aux enchères pour 3,274,500 CHF soit 31.14.593,57 euros

bracelet reine Victoria eugenia d'espagne Cartier 1920 - il était une fois le bijou
bracelet de la reine Victoria Eugenia d’Espagne par Cartier 1920

Et la dernière caractéristique de la perle de conch c’est qu’elle est forcément naturelle. Personne n’a réussi jusqu’à aujourd’hui à en faire la culture.

Si on additionne la raréfaction du coquillage, plus la rareté de sa production perlière, on comprend que la perle rose fait l’objet de mesures de protection drastique. C’est peut être aussi pour cela que le grand public la connaît peu.

Mellerio 1920
Mellerio 1920

Les perles de conch ont été très utilisées en joaillerie durant les époques victorienne au XIXe siècle et édouardienne de 1901 à 1914. Puis, l’Art nouveau la re-découvre et l’utilise pour symboliser les boutons de fleurs, les fruits en grappe, …

La mode de la perle de conch ne survivra pas à l’Art déco.

La perle de conch est l’ultime perle fine

En 1970, l’américaine Sue Hendrickson, archéologue et aventurière achète sa première perle de conch et en tombe amoureuse. Elle se crée une collection unique et au début des années 2000, Sue Hendrickson s’associe avec Georges Ruiz un courtier en pierres précieuses genevois. Le New-yorkais Fred Leighton, s’en entiche en 1990 et bientôt les grandes Maisons joaillières comme Mikimoto, Tiffany, Harry Winston, Boghossian, Chopard et Hemmerle imaginent de somptueux bijoux dignes de la rareté de cette perle rose.

Il y a aussi Buccellati, Thomas Farber, Moussaief, et plus récemment Cindy Chao.

Cindy Chao-Four Saison White Label
Cindy Chao -Four saison White Label

Bref les joailliers sont redevenus fascinés par cette perle rose mais la perle de conch ne descendra pas dans la rue car ces créations flirtent avec le million de dollars.

Tiffany chrysanthemum brooch
Tiffany chrysanthemum brooch

Vous pourrez trouvez des bijoux avec ces perles roses si vous écumez les salles de ventes. Et si vous avez la chance d’avoir une perle de Conch retenez que, comme toutes les matières organiques, elle est sensible aux acides.

La perle de Conch est l’ultime perle fine, une gemme unique de l’histoire de la joaillerie, une histoire qui dure depuis bientôt deux siècles.

Si vous souhaitez entendre cette histoire, voici le podcast :

Tous mes remerciements à Olivier Ségura, grand spécialiste de la perle, Président de l’Association Française de Gemmologie et directeur scientifique de l’Ecole des Arts Joailliers de m’avoir dévoilé les secrets de la perle rose afin que je vous raconte sa légende.

Laisser un commentaire