L’orange joaillier : la vitamine des bijoux

Je ne sais pas vous, mais ma semaine a été compliquée alors j’avais besoin d’une pincée de vitamine, un petit coup de pep’s comme une potion magique une lampée de soleil liquide. J’ai donc décidé de vous parler du Orange, la couleur tonique des œufs d’oursin et des flammes, de la fleur du souci et de la mimolette, des carottes et des poissons clowns.

Le mot « orange » viendrait directement de l’orange le fruit. Alors on le repère au XIe siècle dans l’arabe, puis évidemment il arrive en Espagne à la suite du négoce et des guerres mais il n’apparaît en français qu’au XVIe siècle. Après tout ce fruit a été longtemps un luxe, ce qu’on a aujourd’hui oublié et je me souviens de mon arrière grand-mère qui me disait qu’elle recevait une orange comme cadeau à Noël.

Puisqu’on en est au mot n’oubliez pas que c’est un adjectif invariable et si on dit des pierres précieuses orange on ne mets pas de « s » à la fin, alors que si on parle des feux orangés d’une spessartite on mettra un « s ». Et la racine de « orange » vient naturellement du mot or.

Si ce mot apparait tardivement dans notre vocabulaire c’est aussi parce qu’il a été longtemps difficile à produire. Bien sûr tout le monde sait que le « orange » vient du mélange du rouge et du jaune. Mais en fait la nature des composants et la conservation du colorant ont longtemps posé problème.

Julie aux portes de Béthunie

Dans l’Antiquité on utilise le réalgar qui est rouge avec l’orpiment qui est jaune. Le souci c’est que ce sont 2 sulfures d’arsenic, naturels certes mais super toxiques et qui en plus réagissaient mal avec les autres couleurs et les empêchaient de sécher.

Au Moyen Age on essaie le minium de plomb mais il devient noir en séchant.

C’est en 1797 que Louis-Nicolas Vauquelin, pharmacien et chimiste français, découvre le chrome. Ce qui révolutionne la peinture en créant des pigments orangés. Les impressionnistes en feront un usage enthousiaste. Puis on découvre le cadmium et en 1820 le chimiste Friedrich Stromeyer obtient un sulfure de cadmium qui donne un orange bien vif comme on l’aime. Problème : on suspecte quand même la toxicité de ce mélange qui en plus reste cher. En bref si l’orange est au catalogue des marchands de couleurs depuis 1850, il faudra quand même attendre le XXe siècle pour qu’elle soit abordable et non toxique.

La symbolique de l’orange

L’orange symbolise l’énergie d’autant que les aliments qui sont oranges contiennent de la vitamine A et/ou de la vitamine C. Cette symbolique est tellement ancrée que vos cachets de vitamine C sont teintés exprès en orange ou ont le goût d’orange pour vous rassurer sur leur efficacité. Alors cette couleur est liée à l’action et évoque aussi bien la chaleur et l’été, que le feu et l’automne.

En Asie, la couleur orange vient du curcuma et surtout du safran utilisé en cuisine, en pharmacopée comme en teinture. Lié au bouddhisme, l’orange est la couleur spirituelle du 2e chakra, appelé Svadhisthana en sanskrit, il est le chakra Sacré. On le trouve sur le ventre, 5 cm en dessous du nombril. C’est le centre énergétique en lien avec les fluides qui lie la vie. Il est la porte d’entrée pour l’épanouissement de l’être humain grâce à ces goûts. Il influence les émotions, la relation avec les autres, la joie de vivre, l’estime de soi et la relation à l’argent.

Dans la Rome antique, l’orange symbolise l’indissolubilité du mariage et d’ailleurs, le voile de noces était orange.

jaspe orbicullaire – collection Roger caillois – MNHN – VCA

En Europe in n’y a pas vraiment de symbolique spirituelle lié à l’orange. A l’exception de la couleur de cheveux associé, le roux, qui est entachée religieusement de suspicion. Judas était roux et on en a profité pour bruler beaucoup de femmes dénoncées comme sorcières et qui n’avaient d’autres caractéristiques que d’être rousses. Il en ressort que la couleur orange dans une symbolique est parfois entachée de dissimulation et d’hypocrisie.

Mais généralement, cette couleur véhicule des valeurs de communication et de créativité, transmet la joie, le plaisir et l’optimisme. En plus d’être synonyme de vitalité, de force et d’endurance.

Par ailleurs, l’orange est la couleur qui se distingue le mieux dans l’environnement alors elle est utilisée pour signaler les dangers dans de nombreux domaines. Par exemple en France la Vigilance Orange est le niveau d’alerte de la sécurité publique.

En joaillerie, il y a de nombreuses gemmes orange.

Le diamant orange existe et oui ! Mais il est rare, très rare.

Le Diamant The Orange a été trouvé en Afrique du Sud, pèse 14,82 carats c’est-à-dire qu’il est gros comme une amande. Sa couleur est qualifiée de « vivid » donc c’est le top en matière de couleur. Il a été vendu en 2013 par Christie’s New York, 35,54 millions de dollars ce qui était un record mondial.

Un autre célèbre diamant orange, le Graff Orange de 4,77 carats est d’une couleur orange-jaune et sa vente en 1990 a atteint 3,92 millions de dollars.

Le Lady Orquidea Diamond est de 2 carats, sa couleur est fancy vivid et il est taillé en cœur.

Le dernier diamant orange très connu est le Pumpkin Diamond orange « vivid » de 5,54 carats en taille coussin. L’actrice Halle Berry a eu la chance de le porter quand elle a gagné son Oscar de meilleure actrice en 2002 pour son rôle dans le film Monster’s Ball. Ce très bizarre nom de « citrouille » lui a été donné par Ronald Winston de la Maison Harry Winston qui l’avait acheté un jour avant Halloween en 1997. Il a été revendu en 2013.

Vous l’aurez compris le diamant orange est rare et son caratage est bien plus petit que les autres diamants d’exception blanc ou bleu. Aussi les joailliers mêlent-ils souvent différentes gemmes pour un effet feu franchement Whaou.

Par exemple la parure « Roi Soleil » créé par Dior et revendu chez Sotheby’s en 2010 pour 104 500 dollars est un collier articulé de 359.73 carats de saphirs jaunes ovales avec 8.66 carats de grenats spessartites et 10 carats de diamants. Les boucles d’oreilles assorties sont également en forme de flammes.

Dans les pierres précieuses, le saphir qui peut être de nombreuses couleurs peut aussi être orange.

Le collier Graff orange sapphirre est formé de saphirs orange en goutte qui ruissellent en contraste dans un losange de diamants blanc. Le saphir peut aussi être padparadscha, une variété orange-rosé originaire du Sri Lanka. C’est une délicate couleur pêche et je vous en parlerais dans un autre podcast car sa douceur ne colle pas avec notre tonique sujet du jour.

Les pierres fines orange

Il y a beaucoup de pierres fines orange. La Tourmaline et le Sphène qui existent dans de nombreuses couleurs ont aussi une variété d’orange très intéressant. Chez la Spinelle il y a une variété orange qui est l’une des plus recherchée. Le Zircon (à ne pas confondre avec le zircunium qui n’est pas précieux), le zircon donc, un des minéraux les plus anciens connus sur terre peut aussi être orange.

Il y a aussi la Clinohumite, découverte en 1876 par Sir Abraham Hume, minéralogiste britannique qui est un silicate de magnésium qui peut être jaune, rouge ou orange et qui est actuellement rare.

Dans les gemmes les plus utilisées en orange vous connaissez bien sûr la citrine qui va du jaune au orange doré. Je me souviens de la bague Whisky on the Rock de la collection Lime Light de Piaget où la citrine d’une profonde couleur ambrée se décore de 2 glaçons de diamants. Dans l’exposition Lacloche à l’Ecole des Arts Joailliers j’avais vu un imposant bracelet Art déco dont le décor de cabochons de citrine orangée était interchangeable.

Et bien sûr il y a les grenats aux multiples couleurs et dont les oranges sont au moins 3.

Le grenat Hessonite, qu’on appelle aussi pierre de cannelle, peut être orange, jaune miel ou brun rouge.

Dans la parure His Majesty The Lion dessinée par Frédéric Mané pour Rubeus le grenat hessonite central de 26 carats est taillé en visage de lion par le célèbre lapidaire Victor Tuzlukov. Autour de cette face léonine rayonnent les citrines, les topazes et les rubis.

Une autre espèce de grenat d’un orange vibrant est le Grenat Mandarin. Dans le bracelet Talisman de la collection Trésor d’Afrique de Chaumet en 2018, 3 grenats mandarins de 24 carats en pain de sucre répondent au bleu profond du lapis lazuli et s’éclairent de saphirs jaunes.

Chez Bulgari c’est Le collier Night at the Casino de la collection Cinémagia qui fait resplendir un grenat mandarin de 16,85 carats au cœur d’une roulette de casino redesignée de turquoises, diamants et améthystes.

Plus récemment, c’est la Maison Mathon Paris qui pare sa bague tortue d’une carapace d’un seul grenat mandarin dont la couleur intense resplendi sur la monture en or blanc.

Le grenat peut aussi être Spessartite, d’un orange avec un peu de jaune jusqu’au brun rouge comme celui choisi par Lorenz Baumer pour être le cœur de sa bague Black Magic Nébuleuse en or blanc rhodié noir , laque noire et pavée de saphirs bleus, roses et violets.

Chez Piaget c’est dans la collection Irresistible Attraction que le spessartite exprime toute sa couleur tonique dans les entrelacs de diamants blanc.

Chez Dior, la spessartite est choisi tangerine dans la collection J’aime Gem et mandarine dans la collection Dentelle Popeline.

Et chez la jeune Maison Veyret, la première collection Melting pot comporte une spessartite éclatante qui orne le solitaire Fil.

Autre gemme, la Topaze impériale va du jaune orange jusqu’au brun doré. Chez Chanel une topaze impériale ovale de 20,40 carats sert également de fermoir sur le devant du collier de la collection Tweed D’Or en or jaune et platine, tissé de perles de culture et de diamants.

Pour Chaumet c’est dans la collection Les Ciels que la topaze impériale rutile d’un orange devenu Lueur d’orage.

Et Chez Hoelh’s, la créatrice Sophie Hoehlinger a choisi de garder le cristal brut pour une topaze unique et véritablement impériale.

Les gemmes orange à effets

Dans les gemmes orange il y a celles à effets. L’Andésine par exemple varie du rose-orange, ambre, orange miel, c’est une labradorite orange qui est arrivée sur le marché en 2003 et présente des reflets ondoyants et quelque fois un éclat métallique. On l’appelle aussi pierre de soleil du Congo, à ne pas confondre avec celle que tout le monde appelle la Pierre du soleil et qui se nomme aussi feldspath aventurine. Avouez qu’il y a de quoi tout mélanger. Cette pierre de soleil peut avoir quelque fois un effet optique d’astérisme c’est-à-dire une étoile intérieure et là elles deviennent super rares.

Et bien sûr il y a l’opale de feu. Une gemme particulièrement hypnotique. D’un orange à la fois vibrant et doux avec une saturation tout à fait exceptionnelle dans le monde des gemmes de couleur.

Mathon Paris a créé une bague marguerite où les opales cristal d’un blanc laiteux entourent un cœur d’opale de feu d’un doux orange irisé.

A contrario chez Lydia Courteille, l’orange de l’opale de feu à peine polissé s’entrechoque au vert franc des petits lézards aux yeux violets qui lui grimpent dessus.

Et chez Thierry Vendôme, l’opale de feu rougeoie d’un éclat charnel entre des lèvres d’or au scintillement de diamants dans un calice de rouille.

La pierre de lune aussi peut être orange. Etoilée ou non, elle est souvent d’une couleur délicate comme l’éclat de la lune rousse.

Chez Diamant Point, la pierre de lune d’un orange laiteux est entourée de diamant sur or jaune pour les boucles d’oreilles appelée Rapsody.

Alors que chez Subtil Diamant c’est sur des diamants blancs en sertis grains que s’éclaire en lever de soleil la pierre de lune orange de 4,42 carats sur une bague appelée One More.

Les gemmes orange opaques

Autre style de gemme orange, celles qui sont opaques. Vous connaissez bien sûr l’agate qui a bien des couleurs plus ou moins translucides, avec quelque fois des bandes naturelles et un orange qui peut allez juste qu’au rouge. Chez Diamini, les 4 pétales d’agate ont presque une couleur de groseille sur lesquelles s’accroche une grenouille noire.

Il y a aussi la cornaline qui varie également d’orange mandarine à l’orange presque brun.

Chez Van Cleef & Arpels la collection Bouton d’or choisi un orange foncé intense rehaussé de nacre et de diamants.

L’orange des gemmes organiques

Enfin il y a l’orange des gemmes organiques comme l’ambre dont je vous ai beaucoup parlé dans l’épisode sur La célèbre Chambre d’ambre.

Et puis il y a le corail dont l’orange se mêle de rouge ou de rose pour des teintes allant de l’écume de sang au saumoné.

Chez Cartier la collection Coloratura montrait un bracelet aux perles de corail d’un orange soutenu, dopé par l’émail noir et les diamants.

Alors que chez la créatrice Yvonne Léon, le corail est saumoné et gravé dans une bague berlingot intemporelle avec un diamant rond en serti clos.

Et chez Muriel Beigbeder son pendentif en corail fossile montre tous les camaïeux de l’orange du plus doux au plus vif en passant par le orange-rosé et qui varient suivant la lumière.

Pour le podcast c’est ici

Laisser un commentaire