Les bijoux talismans

Un bijou est toujours porteur de sens, on l’aime parce qu’il représente un moment de bonheur, un instant décisif, un souvenir que l’on veut garder définitif. Il en devient une amulette. Un objet que l’on porte sur soi et auquel on accorde finalement une vertu de protection et qui porte chance. Aussi les amulettes varient elles énormément selon chacun, le lieu et l’époque. Et toutes les sociétés ont eu et ont encore des amulettes. Le mot « amulette », provient du latin amuletum, qui désigne un objet mobilier quelconque, généralement de petite taille, auquel est attribuée une vertu protectrice contre les maux de tous ordres.

L’amulette est différente du talisman dont le mot vient à la fois de l’arabe طلسم (ṭilasm), du grec ancien la telesma; et du grec byzantin τέλεσμα télesma, de τελέω teléō, de τέλος télos dont les significations mélangent le rite religieux, l’accomplissement ou l’achèvement et la consommation et le paiement. Ainsi les talismans sont censés avoir des pouvoirs magiques parce qu’ils sont achetés et fabriqués dans cette optique. Donc si aujourd’hui on achète un bijou dans le but de se protéger il sera à la fois un talisman parce qu’on le charge de cette fonction et une amulette parce qu’on va choisir un signe protecteur !

Les bijoux sont des gri-gri

Ce qui est fascinant, c’est que ces gri-gri, témoignent d’un besoin de protection inhérent à l’humanité qui est universel. On le retrouve dans toutes les civilisations, quel que soit le stade de l’évolution, et l’origine géographique.

On connait tous les amulettes de l’Egypte antique qui datent quand même du IIIe millénaire avant JC. Par exemple, lorsqu’on a retrouvé le corps du pharaon Toutânkhamon, en 1922, plus de 140 scarabées étaient glissés dans les bandages qui l’enveloppaient car les égyptiens de l’époque pensaient que le scarabée devait empêcher l’âme du défunt d’être dévorée par le dieu Ammout. Beaucoup des gri-gri égyptiens que l’on a retrouvé sont en faïence bleue, mais les pierres ornementales et fines étaient aussi utilisées : turquoise, lapis lazuli, agathe, cornaline et bien sûr ils étaient montés sur de l’or. L’association entre le besoin de protection et les matières précieuses s’est donc faite naturellement depuis des millénaires, le bijou protecteur est donc inscrit dans notre ADN.

amulette égyptienne – fondation J.E Berger

Suivant le cours de l’histoire, les croyances dans les amulettes et autres talismans se sont diffusées en Europe occidentale par les invasions et le commerce notamment des Phéniciens qui rassemblent depuis le 1er siècle les croyances de la Mésopotamie, de l’Asie occidentale et de l’Égypte et les transmettent aux Grecs, aux romains, aux Byzantins et à l’islam. Ces croyances sont si ancrées et tellement nécessaires à notre conditions humaine que les religions chrétiennes et juives ne pourront ignorer ces symboles et en intégreront certains à leur pratique comme par exemple la médaille et la croix. Les symboles qui ne pourront pas être amalgamés à la croyance officielle seront taxés de fabrication occulte jusqu’au XXe siècle, où la révolution scientifique renforcera encore l’esprit rationnel au moins en Europe. A contrario au Proche-Orient et en Extrême-Orient, où les traditions bouddhiques ou musulmanes admettent le port des amulettes, le bijou talisman sera totalement intégré et perdure naturellement.

Pour les ethnologues, le gri-gri et le fétiche des sociétés « animistes » primitive en Amérique, en Afrique, en Océanie, représentent les formes les plus simples de l’amulette primitive et les talismans et les autres pentacles incarnent les bijoux protecteurs correspondants à nos conceptions culturelles.

Et ce qui est surprenant, c’est que si on les considère on pourrait penser qu’ils sont infinis et très différents alors que ces chercheurs ont au contraire soulignés combien ils présentent des analogies fondamentales à travers toutes les civilisations et tous les temps. Alors je vous ai sélectionné un petit florilège de bijoux symboles, gri-gri et autres lucky charm’s, parce que l’on y croit ou pas, comme l’époque actuelle se prête à vouloir se protéger autant le faire en beauté avec un joli bijou.

Les grandes Maisons font aussi des gri-gri

Dans les collections des grandes Maisons on trouve les huit médailles Talisman Virtues de De Beers (le chiffre 8 étant symbole de prospérité, de fortune et de chance dans la tradition chinoise) constellées de diamants bruts symboles de courage et de vertu, apportant protection, chance et prospérité.

Talisman Virtues de De Beers

Chez Cartier la collection Amulette propose des talismans joailliers qui se portent à même la peau pour contrer les coups du sort. Le disque de pierre naturelle de couleur délivre ses vertus et concentrent la lumière du diamant central. Le bijou se ferme comme un cadenas, pour recueillir les vœux et s’ouvre pour les libérer.

Amulette de Cartier

Chez Chaumet, la collection Talismania remonte aux sources de la parure et des arts et croyance de l’Afrique mystique avec des bracelets manchette et des bagues aux formes organiques qui associent l’ébène et les pierres dures et pierres fines.

Talismania Chaumet

Le cristal, le protecteur

En termes de matière, le cristal regroupe instinctivement les pouvoirs de protection. Le mot vient du latin crystallus qui signifie eau congelée, et du grec ancien κρύσταλλος, krústallos qui veut dire glace. Aussi, le cristal est devenu un symbole de pureté et de transparence, celle de l’âme. Comme le mandala, le cristal symbolise la connexion de chacun avec soi même pour devenir un individu unique et harmonieux.

Chez l’artiste créatrice, Alexandra Abramczyk, le Collier en or Sérénité s’orne d’un cristal de roche poli en goutte et de diamants autour duquel s’enroule un dragon. Histoire de renforcer encore la protection du cristal par la puissance du dragon.

Sérénité – Alexandra Abramczyk

Chez Pascale Monsoivin, le cristal est brut avec une rangée de diamant pour renforcer la chance ou un petit symbole en or pour conjuguer les pouvoirs. Monté en pendentif, la chaine en or prévoie une accroche pour que l’on puisse ajouter un autre charm’s.

Pascale Monvoisin

La jeune marque Hera Jane, décline le cristal dans toutes ses collections, la créatrice Anne Charlotte le serti brut sur vermeil martelé pour un talisman puissant que l’on porte en bague et qui absorbe le négatif en évoluant avec le geste de la main.

Hera Jane

L’étoile, le guide universel

En termes de symbole, l’étoile est un guide universel qui éclaire la nuit et représente le lien entre la croyance et les humains. A cinq branches c’est un pentagramme, signe depuis l’antiquité de Santé, de Vitalité et d’Energie positive. Les 5 rayons sont symboles des cinq grands principes : Amour, Sagesse, Vérité, Justice et Vertu. La pointe supérieure représente l’esprit, tandis que les autres points représentent les quatre autres éléments (terre, eau, feu et air). Pour que l’étoile devienne un signe négatif il faut que la pointe soit en bas. Il y a autant de significations de l’étoile qu’il y a de rayons et de couleurs. Pour toutes les expliquer il faudra un autre podcast.

En attendant, je vous propose de découvrir l’étoile d’Ilona Orel. Elle se compose de 2 triangles qui évoquent le principe féminin et masculin qui glissent l’un sur l’autre pour former une étoile. En or brossé pour un doux rayonnement avec un cœur d’onyx pour absorber les ondes négatives.

Alexandra Abramcyzk

Chez Alexandra Abramcyzk les étoiles coexistent avec la lune et le soleil dans un collier qui fait scintiller en harmonie le jaune de l’or, la douceur des opales et le brillant des diamants.

Chanel – tiare comète – 1932

Chez Chanel, l’étoile s’appelle Comète et se décline régulièrement depuis la première collection de joaillerie en 1932, toujours en or blanc avec diamants, avec ou sans perle pour un porté moderne ou somptueusement en haute joaillerie en collier ouvert pour une étoile qui file littéralement autour du cou.

collier comète – collection 1932 – Chanel – 2016

Le 8 et l’équilibre

Le chiffre 8 est infiniment symbolique dans nombre de civilisations et son graphisme rejoint le signe infini ce qui en fait un symbole quasi universel d’équilibre, d’harmonie et surtout d’éternité.

Chez les bouddhistes, il existe huit chemins menant au nirvana, huit règles de conduite, huit degré et huit voeux. En Chine, les 8 est hautement symbolique: 8 pétales du lotus, 8 sentiers du Tao, 8 piliers du Ming-Tang. Le symbole infini, qui se dessine comme un 8 couché, est un symbole mathématique utilisé pour la 1e fois par le mathématicien John Wallis qui l’a utilisé en 1655 dans son ouvrage Mathématiques sur les sections coniques et qui sera rendu public vers 1713 par le mathématicien Jacques Bernoulli connu pour sa Lemniscate qui étymologiquement signifie « ruban ».

Chance infinie Fred

Ce symbole positif d’éternité est chez la maison Fred à l’origine de la collection 8°0, une double boucle, légèrement asymétrique qui figure aussi bien l’amour éternel que la chance. Né le huitième mois de l’année 1908, Fred Samuel, le fondateur de la maison, avait un faible pour le chiffre 8. Valérie Samuel, directrice artistique et petite-fille du fondateur a travaillé avec l’artiste Annelise Michelson pour revisiter ce motif iconique, à travers une collection capsule appelée Chance Infinie.

Infinity – Tiffany

Chez Tiffany, les bijoux de la collection Tiffany Infinity incarnent la nature infinie de l’amour et de l’amitié en revisitant en or blanc ou rose avec ou sans diamant le symbole infini.

Atelier de Famille

Et pour Karen, la créatrice d’Atelier de famille, le signe infini symbolise l’importance du lien et l’envie de partager que cette marque familiale et française décline en vermeil de façon unique ou multiple en bague ou bracelet sur chaine ou fil de soie.

La fleur de Lotus transporte à l’état de Bouddha

Si vous souhaitez vous élevez au dessus des contraintes matérielles qui pèsent largement sur nous en ce moment, la Fleur de Lotus est le symbole idéal. Car comme la fleur de lotus pousse dans un étang boueux elle incarne la possibilité pour tout être humain de parvenir à l’état de Bouddha quelles que soient les conditions de vie, et représente également la transformation si on représente les gouttes de rosées.

Chez Alexandra Abramczyk la Bague fleur de Lotus est en or jaune et rhodié noir serties de diamants, de saphirs roses, oranges, jaunes, de tsavorites vertes, de topazes bleues et d’améthystes. Et le collier gouttes d’eau montre des gouttes de rosées en opales qui se balancent doucement dans un pendentif comportant les mêmes pierres fines au couleur éclatantes d’une transformation réussie.

La roue du Dharma symbole de chance

La Roue du Dharma, ou Dharmachakra, est un autre symbole que les joailliers véhiculent pour porter chance. C’est un des symboles bouddhistes les plus anciens, apparu dès l’époque du roi bouddhiste Ashoka (IIIe siècle av. J.-C.), avant toute représentation du Bouddha sous forme humaine. Il est représenté sous la forme d’une roue de chariot qui en sanskrit se dit chakra. Et le nombre de ses rayons accentuent sa signification car ils représentent une étape de plus vers l’éveil, c’est-à-dire une promesse de sérénité.

Jacquie Aiche

Chez Jacquie Aiche, c’est une roue du zodiaque, où l’on peut choisir les pierres précieuses associées au mois de naissances des enfants, compagnon, ou des proches et les rayons peuvent se parer de diamants.

Foundrae

Beth Bugdaycay la créatrice de la marque Foundrae, a imaginé dans sa collection Elements, une roue de la chance en or qui symbolise le voyage spirituel par l’association des gemmes : jaspe, saphirs, citrine, or cabochon, diamant, opale, lapis-lazuli, topaze, bois pétrifié et de grenat.

Chez Ilona Orel, la roue darmique tourne réellement autour de son essieu du temps et la chance est symbolisée également par les pierres qui la composent et forment les couleurs des chakras. En or jaune ou blanc, en bague, boucle d’oreille ou pendentif on peut jouer à la faire tourner pour attirer la chance.

Chakras – Persée

Comme ce symbole s’inspire des chakras on peut cumuler avec les boucles d’oreilles chakras ou les colliers chakras de Persée, ou encore le collier énergie d’Alexandra Abramczyk où les pampilles aux couleurs des chakras coulent d’un ovale de turquoise.

Alexandra Abramczyk

L’œil contre le mal

L’œil, depuis l’Egypte antique ou il s’appellait Wedjat ou Oudjat conjure le mal. A l’origine il représente l’œil du dieu faucon, Horus. Cet Œil symbolise l’entier, la santé et l’intégrité. Il était utilisé comme porte bonheur, qui chasse les mauvais esprits et protège contre les maladies. Les marins peignaient ce symbole sur l’avant de leur navire pour assurer la sécurité des voyages en mer.

Ilona Orel en a créé un bijou articulé où la pupille circule librement dans le bijou, en bague ou en pendentif. Plus encore si vous lui faites parvenir une photo de votre pupille ou de la personne à laquelle vous destinez le bijou, Ilona compose sur mesure l’œil en pierres précieuses. Le bijou double ainsi son symbole.

Gaya de Garnazelle

Chez Gaya de Garnazelle, l’œil peut se porter seul en bracelet ou collier ou cumuler en charm’s avec plein d’autres symboles pour s’entourer de toutes les sortes de protection

Bien sûr je ne connais pas tous les créateurs et vous présentent mes coups de cœurs aussi si vous portez des bijoux protecteurs n’hésitez pas à m’envoyer vos photos sur les réseaux sociaux d’Il était une fois le bijou.

Pour le podcast c’est ici :

Laisser un commentaire